International › AFP

Soudan: le parti de Béchir dénonce sa dissolution par un « gouvernement illégal » (communiqué)

Le parti du président soudanais déchu Omar el-Béchir a dénoncé vendredi un « gouvernement illégal », accusant les autorités de transition de l’avoir dissous et de vouloir confisquer ses biens pour résoudre la crise économique.

« L’idée de compter sur les biens du parti, si tant est qu’il y en ait, n’est rien d’autre qu’un scandale moral, une faillite intellectuelle et un échec total du gouvernement illégal », a écrit le Parti du Congrès national (NCP) sur sa page Facebook.

Le parti n’est « gêné par aucune loi ou décision prise contre lui puisque le NCP est un parti fort et ses idées l’emporteront », a-t-il ajouté.

Jeudi, le Conseil souverain et le gouvernement du Premier ministre Abdallah Hamdok ont adopté une loi proclamant « le Parti du Congrès national est dissous » et que tous ses biens sont confisqués.


« Aucun symbole du régime ou du parti n’est autorisé à s’engager dans quelque activité politique que ce soit pendant dix ans », ajoute le texte, intitulé « démantèlement du régime du 30 juin 1989 », date à laquelle Omar el-Béchir a pris le pouvoir par un coup d’Etat soutenu par les islamistes.

M. Béchir a dirigé le Soudan d’une main de fer pendant 30 ans. Destitué par l’armée le 11 avril après des mois d’un mouvement de contestation populaire inédite, il est actuellement emprisonné à Khartoum et le verdict de son procès pour corruption est attendu le 14 décembre.


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut