Eco et Business › Finance

Tambacounda : 551 millions CFA de primes accordé à 18 entreprises

A picture taken on September 12, 2017 shows franc CFA banknotes. A controversial west African activist, Kemi Seba, was expelled from Senegal following an incident last month in which he burned 5,000 CFA francs -- a banknote worth 7.6 euros ($9.10) -- in an anti-colonial protest over "French Africa". The CFA franc is pegged to the euro and used in 14 African countries, six of which are former French colonies. / AFP PHOTO / ISSOUF SANOGO

Les 18 entreprises bénéficiaires sont spécialisées dans des secteurs tels que la restauration, l’agriculture, le maraîchage et la boulangerie.

Le Bureau de mise à niveau des entreprises du Sénégal (BMN) a annoncé mercredi avoir approuvé des investissements de l’ordre de 1, 2 milliard de francs CFA à 18 entreprises du sud-est du Sénégal, lesquelles bénéficieront dans ce cadre de primes de 551 millions de francs CFA, a appris l’APS.

Les dossiers des entreprises bénéficiant des primes ont été validés par un comité de pilotage restreint, dans le cadre d’un programme visant à soutenir la création et le développement des petites et moyennes entreprises.

« Pour bénéficier de ces primes, il suffit de remplir les conditions d’éligibilité. Il s’agit d’être dans un secteur d’activités productif qui crée de la valeur ajoutée pour un chiffre d’affaires assez important », a expliqué le directeur exécutif du BMN lors d’une cérémonie de signature de conventions avec les 18 entreprises concernées.

Ibrahima Diouf précise que le montant du chiffre d’affaires de chaque entreprise bénéficiaire ne doit pas dépasser 500 millions de francs CFA, car le programme s’adresse aux petites et moyennes entreprises.

« Le BMN veut accompagner ces entreprises pour qu’elles soient mieux productives et lutter contre les causes profondes de l’immigration clandestine dans la région sud-est du pays », a expliqué M. Diouf.


Cette initiative s’inscrit dans le cadre du programme « Développer l’emploi au Sénégal, renforcement de la compétitivité des entreprises et de l’employabilité dans les zones de départ », financé par l’Union européenne avec délégation de l’Agence française de développement (AFD).

D’un budget global de 26 milliards de francs CFA dont 7,7 milliards pour la mise à niveau des entreprises, le programme investisse dans la formation et l’insertion professionnelle des jeunes dans les régions de Ziguinchor, Kolda, Sédhiou, Tambacounda, Saint-Louis, Louga et Matam. Il est prévu pour une durée de 4 ans (2017- 2020).

Selon M. Diouf, environ 1, 9 milliard de francs CFA d’investissements et 934 millions de primes ont été octroyées à 26 entreprises depuis le démarrage du Programme dans la zone sud-est, indique un dossier de presse.

 



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut