International › APA

Thomas Sankara et football au menu des quotidiens burkinabè

Les quotidiens burkinabè de ce lundi évoquent le match entre le Burkina Faso et le Botswana, sans oublier l’anniversaire de l’assassinat du capitaine Thomas Sankara.Le quotidien privé Le Pays donne la parole à des citoyens burkinabè qui s’expriment à l’occasion de l’anniversaire du décès du président Sankara, sous le titre : «15 octobre 1987 : Assassinat de Thomas Sankara ou accession de Blaise Compaoré au pouvoir, des témoins en parlent».

Aujourd’hui au Faso, autre quotidien consacre son éditorial « Cogito » au sujet, titrant : «15 octobre 1987-15 octobre 2018 : Thomas Sankara : les introuvables ADN et … justice».

Le confrère relate que cela fait exactement 31 ans que «les armes ont craché sous les voûtes du Conseil de l’entente, fauchant celui que beaucoup regrettent aujourd’hui, et même au-delà des frontières du Burkina Faso».

De son côté, le quotidien national Sidwaya arbore : «Hommage à Thomas Sankara : 31 ans après, son protocole parle», avant de mentionner l’«itinéraire d’une icône mondiale».

Selon le commentateur de Sidwaya, le président Thomas Sankara a été un «leader charismatique, visionnaire hors pair (…) considéré comme l’une des figures majeures de l’Afrique postcoloniale ».

Il ajoute que l’homme  a connu un parcours ordinaire, «mais, par la force de ses idées, il lègue un héritage exceptionnel à la postérité».


Pendant ce temps, L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés du Burkina Faso, publie un message de la veuve, Mariam Sankara, à l’occasion du 31 anniversaire de l’assassinat de son mari.

Le journal rapporte que dans le message, «la veuve demande que la lumière soit faite sur le drame du 15 octobre 1987 et bien d’autres dossiers comme l’affaire Norbert Zongo, les victimes de l’insurrection populaire et du putsch manqué».

En sport, les journaux abordent la victoire des Etalons du Burkina Faso contre les Zèbres du  Botswana (3-0), samedi dernier, au Stade du 4 août de Ouagadougou, lors de la troisième journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique de nations (CAN) Cameroun 2019.

Ainsi, L’Observateur Paalga et Sidwaya font remarquer que «Les Etalons se remettent en selle pour la CAN 2019», là où Le Pays se veut précis : «Les Etalons reprennent le leadership du groupe I».

Pendant ce temps, Aujourd’hui au Faso estime qu’après la victoire à Ouagadougou, «le contrat est rempli, mais il reste à ramener la peau du Zèbre !», faisant allusion au match retour (4e journée) qui se joue demain mardi au Botswana.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut