International › APA

Tourisme: l’OMT prête à engager des démarches pour « former les formateurs » en Côte d’Ivoire

Le secrétaire général de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT), Zurab Pololikashvili, a assuré lundi à Abidjan que son institution est prête à engager des démarches pour « former les formateurs » du secteur du tourisme en Côte d’Ivoire, lors d’une visite de deux écoles hôtelières.« Nous allons entreprendre des démarches pour recevoir vos  formateurs, peut-être cinq, dix, quinze ou vingt, pour une période de  trois mois en vue de les mettre à niveau », a dit M. Zurab  Pololikashvili, lors d’une rencontre avec les dirigeants du Lycée  hôtelier de la Riviera, une établissement dans l’Est d’Abidjan. 

 M.  Pololikashvili qui conduisait une délégation de l’organisation, a fait  savoir que la priorité de l’OMT est la formation pédagogique. Dans cette  optique, il a suggéré faire des recommandations en vue des « ajouts »  dans le programme ivoirien pour aider à l’élaboration d’un système de  formation optimal qui permettrait de générer des emplois. 

L’organisation  a élaboré « autour de 45 à 50 projets qui sont en cours » et «  je  pense qu’on peut déjà entamer quelque chose ici en Côte d’Ivoire » , a  ajouté M. Pololikashvili, avant de renchérir « notre objectif, c’est de  pouvoir former des professionnels de qualité », capables de répondre aux  défis du secteur.  

« Vous pouvez compter sur  notre soutien et notre organisation », a poursuivi le nouveau secrétaire  général de l’OMT, qui a déjà entamé des discussions avec le ministre  ivoirien du Tourisme, Siandou Fofana, pour accompagner la vision du  gouvernement et développer le secteur en Côte d’Ivoire.  

Le  nouveau secrétaire général de l’OMT avait à ses côtés le secrétaire  d’Etat chargé de l’Enseignement technique et de la formation  professionnelle, Mamadou Touré. Après l’étape du Lycée hôtelier  d’Abidjan, ils se sont rendus au Centre multisectoriel de formation  Mohammed VI.

Cet établissement ultra-moderne,  situé à Yopougon, dans l’Ouest d’Abidjan, comprend un pôle hôtellerie,  tourisme et restauration, et un pôle bâtiment et travaux publics. M.  Mamadou Touré s’est félicité de l’accompagnement de l’OMT qui va  permettre de continuer à former des jeunes.  


L’enjeu  de tout cela, dira-t-il, « c’est essayer de trouver le maximum  d’emplois pour nos jeunes à travers le secteur du tourisme ». Le  secrétaire d’Etat chargé de l’Enseignement technique et de la formation  professionnelle a fait remarquer que le système est d’ailleurs « en  pleine réforme ».

La réforme du secteur de  l’enseignement technique et de la formation professionnelle devrait  permettre à terme au secteur privé d’être « impliqué directement dans la  gestion des établissements », en vue d’une compétitivité de l’industrie  du tourisme, a-t-il souligné. 

Le secteur  hôtelier en Côte d’Ivoire est en constante évolution en raison  d’investissements importants du secteur privé enregistrés ces dernières  années. Dans le Programme national de développement (PND 2016-2020)  estimé à 30.000 milliards de Fcfa, 65,5% sont d’ailleurs réservés au  secteur privé. 

A l’horizon 2020, l’Etat  envisage de faire du tourisme le troisième pôle de l’économie du pays.  Cette mission de l’OMT qui se déroule du 1er au 4 juillet devrait donner  une impulsion plus forte à ce secteur avec la mise en œuvre de projets  structurants, en vue de positionner la Côte d’Ivoire comme un hub  touristique régional. 


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut