Eco et Business › L'Eco en +

Transport aérien: turbulences à Air Sénégal

Air Sénégal, A quand la relance?

La gestion de la compagnie Air Sénégal par le duo français Philippe Bohn-Jérôme Maillet est controversée.

Le 1er février dernier, la compagnie Air Sénégal lance sa ligne Dakar-Paris. Un pari que la nouvelle compagnie entend relever. Sauf que la location à la société portugaise Hi Fly d’un avion à 10.000 euros l’heure, avec son personnel à bord, pour rallier cette ligne inquiète les observateurs. Ils estiment que c’est un deal d’où la compagnie sortira perdante.

Comme autre grief soulevé à l’encontre du tandem français qui a la charge de relancer le transport aérien au Sénégal, Philippe Bohn et Jérôme Maillet, c’est la suite donnée à l’acquisition de deux Airbus A330-900 neo, baptisés Casamance et Sine Saloum.

Selon Les Échos, l’avion A 330 Neo 900, acquis par l’Etat du Sénégal auprès d’Airbus et inauguré en grandes pompes à l’Aibd, est retourné immédiatement après en France où il est bâché à Toulouse Blagnac pour « facture non encore réglée ».


Avec le lancement de la ligne Dakar-Paris, Philippe Bohn et Jérôme Maillet se sont fixés comme objectif, la réalisation d’un chiffre d’affaires de cent dix millions d’euros en 2019 et trois cent quarante millions d’euros d’ici 2022.

Pour rappel, les anciennes compagnies aériennes du Sénégal ont fait faillite en 2009 et 2016.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut