International › APA

Treize mille jeunes africains formés par le programme Yali (Responsable)

Pas d'image

Depuis son lancement en 2010, le programme « Young African Leaders Initiative (YALI) » a déjà formé 13.000 jeunes africains, dont 2.400 sénégalais, selon Oumar Touré, coordonnateur du Centre régional Yali de Dakar (CRL).« Au total, 13.000 jeunes africains dont 2.400 sénégalais sont déjà formés par le programme Yali dans ses quatre centres en Afrique », a dit Oumar Touré à la cérémonie de de clôture de la 14ème session de formation du centre régional de leadership Yali-Dakar tenue vendredi dernier à Dakar.

Dans son discours dont APA a obtenu copie, le coordonnateur du centre Yali de Dakar a souligné que la 14ème session de formation a réuni pendant cinq semaines, dont deux en ligne et trois résidentielles à Dakar, 99 jeunes leaders représentant seize pays africains.

« La participation des femmes est de 52%. Les participants ont renforcé leurs compétences en leadership dans les domaines de l’entrepreneuriat, de l’engagement citoyen et de la gestion des administrations publiques », a expliqué Oumar Touré.

Le programme Yali, une initiative du Département d’État des États-Unis, a été lancé en 2010 par le Président américain Barack Obama. Il vise à forger un réseau actif de jeunes leaders africains.

Son centre régional de leadership (CRL) de Dakar propose aux futurs leaders (âgés de 18 à 35 ans) de 16 pays Africains (Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Cap-Vert, Côte d’Ivoire, Guinée Équatoriale, Gabon, Guinée-Bissau, Mali, Mauritanie, Niger, République de Guinée, Sao Tomé et Principe, Sénégal, Tchad, et Togo) des compétences, des outils, et des opportunités leur permettant de réaliser leur rêve, et en même temps de devenir des acteurs du développement de l’Afrique.


Le CRL Yali vise aussi à développer et à maintenir un réseau de professionnels africains engagés dans l’accompagnement de sa jeunesse par le mentorat, le coaching, la formation et l’appui financier.

Selon Oumar Touré, l’idée de fédérer les quatre centres régionaux de leadership de Yali installés à travers l’Afrique a commencé à germer. « C’est pourquoi, à Dakar, le Yali inaugurera le 12 juin 2019 son siège qui sera un bâtiment reflétant la jeunesse africaine. Ce siège participe donc de l’idée de mettre en place Yali Africa », a-t-il expliqué.

Toutes choses qui font espérer à Sala Bâ, directrice adjointe de l’Usaid que « le programme Yali stimulera la croissance et la prospérité du continent africain ».



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut