International › APA

Un musée Cheikh Ahmadou Bamba annoncé à Touba

Le ministre sénégalais de la Culture, Abdou Latif Coulibaly a présenté, dimanche à Touba (centre), la maquette du musée du fondateur du mouridisme, Cheikh Ahmadou Bamba, un projet gigantesque qui vise à consigner les « écrits » et les « effets » laissés par le cheikh au profit de la jeunesse sénégalaise et des étrangers.« Ce musée sera indispensable à la fois pour nos jeunes et pour les étrangers qui viennent chez nous. Nous avons quelque chose à montrer, montrer comment nous avons pu, à partir de nos propres croyances, cultiver un islam moderne, avant-gardiste, rigoureux par rapport au dogme, en donnant notre part et notre spécificité par rapport à l’islam », a expliqué M. Coulibaly, très « enthousiaste » du fait que le khalife général des mourides, Serigne Mountakha Mbacké, « ait béni ce projet ».

Ainsi pour l’ancien journaliste, « il est remarquable de voir l’exposition itinérante à partir de laquelle j’ai pu voir et observer ce qu’il (Cheikh Ahmadou Bamba) a laissé sur terre ».

« Il me semblait indispensable de constituer un endroit, un lieu où l’on devrait pouvoir garder les objets appartenant à ce saint homme, les sauvegarder, les préserver », a-t-il ajouté, soulignant qu’il « y a un certain nombre d’ajustement à faire » avant de démarrer les constructions.


Pour l’architecte du projet, Malick Mbow, ce musée sera construit sous une forme « circulaire, du type du musée des Civilisations noires de Dakar qui sera inauguré bientôt ».

Composé de « deux bâtiments bâtis sur 19.000 mètres carrés », le musée prévoit d’inscrire en son sein « les technologies les plus performantes pour en faire l’un des plus meilleurs du monde », a indiqué M. Mbow.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut