International › APA

Un officiel détaille la stratégie marocaine pour l’emploi dans le secteur agricole

Pas d'image

A travers le Plan Maroc Vert (PMV), le Royaume chérifien a mis en place une « stratégie nationale » dédiée au monde agricole, reposant notamment « sur le développement des filières », et devant permettre à terme de promouvoir l’emploi dans le secteur de l’agriculture, a expliqué, mercredi à Meknès, Noureddine Benkhalil, secrétaire général du ministère marocain de l’Emploi et de l’Insertion professionnelle.« Cette stratégie est basée aussi bien sur le développement quantitatif que qualitatif de l’offre de formation pour pouvoir couvrir toutes les régions, et ceci conformément aux orientations royales consistant à mettre en place des cités de métiers et de compétences au niveau de l’ensemble des régions. Et les filières agricoles seront très présentes », a précisé M. Benkhalil.

Il était interrogé par APA en marge du panel qui a porté sur l’emploi dans le secteur agricole, agro-alimentaire et secteurs associés, dans le cadre de la 14e édition du Salon international de l’agriculture au Maroc (Siam), organisée du 16 au 21 avril 2019 à Meknès, une ville du nord du Maroc.

Ainsi pour le moment, « il y a une étude stratégique qui est en cours et qui va renforcer cette tendance pour mettre en place de nouvelles filières et de nouvelles approches », a-t-il poursuivi, ajoutant que cette stratégie repose aussi « sur la mise en place de prestations et de services d’accompagnement (conseil, financement) » au profit des jeunes et de toutes les personnes qui voudraient entreprendre.

Emergence monde rural

Mais « cette stratégie reposera surtout dans l’amélioration du cadre de vie en milieu rural, conformément aux orientations royales dans le sens de l’émergence d’une classe moyenne dans le monde rural », a précisé le SG du ministère de l’Emploi et de l’Insertion professionnelle du Maroc, notant ainsi « que ce n’est que comme ça qu’on va pouvoir fixer » ces populations.


Par ailleurs, a-t-il précisé, cette stratégie basée sur un « plan quinquennal » concerne l’emploi en général avec notamment la mise en place de « deux feuilles de route ».

La première porte « sur le très long terme (et) est la stratégie nationale pour l’emploi, (avec) une portée de 15 ans en moyenne ». Il y a ensuite « un plan quinquennal qui cadre avec la durée de vie de chaque gouvernement et qui permet de créer la convergence entre les politiques publiques et de mettre en place un travail de groupe pour actionner l’ensemble des leviers de promotion de l’emploi », a expliqué Noureddine Benkhalil.

En outre, a constaté l’officiel marocain, « on assiste aujourd’hui à une montée d’emplois qualitatifs au niveau de l’agriculture et à une diminution qui est assez continue de ce qu’on peut appeler les aides familiaux », c’est-à-dire « qu’il y a des jeunes qui aident leurs familles et qui ne sont pas rémunérés ».

« Et ça déjà, c’est une grande avancée en matière de modernisation de l’emploi dans le monde rural. Les responsables du ministère de l’Agriculture ont trouvé que sur les dernières années, on a gagné quelque chose comme 42 millions de jours emplois par an sur le plan quantitatif. Et ça c’est très important », a apprécié Noureddine Benkhalil.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut