› Société

Un projet de gouvernance durable de l’eau lancé au Sénégal

Le ministère sénégalais de l’Agriculture et de l’Equipement rural et l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (Fao) ont lancé, jeudi à Dakar, le projet « Mieux connaître l’eau : Vers un accès plus équitable et plus durable aux ressources naturelles pour une plus grande sécurité alimentaire (KnoWat), a appris APA auprès des initiateurs.« Ce nouveau projet financé par l’Allemagne constitue une opportunité de collaboration pour mieux maitriser l’eau pour usage agricole. Le Sénégal, à l’instar de la plupart des pays de la région de l’Afrique de l’Ouest, est confronté à d’importants défis dans le cadre de la gouvernance foncière et de l’eau au cours de ces dernières années », a dit Younoussa Mballo, Conseiller technique N°1 du ministre de l’Agriculture et de l’équipement rural (MAER).

Dans son discours de lancement dont APA a obtenu copie, M. Mballo affirme qu’aujourd’hui, l’insécurité alimentaire et les problèmes de l’accès à l’eau constituent des obstacles majeurs, estimant que face à ces obstacles porteurs de menaces pour la quiétude des populations, une approche d’ensemble s’impose en vue d’améliorer la gouvernance foncière et de l’eau au Sénégal.

« La concurrence pour les ressources en eau sera plus rude, et fera ressortir des problèmes, d’accès, d’attribution et de gestion. Partant de ce constat, le projet vise à renforcer les processus de gouvernance de l’eau dans trois pays, à savoir le Sri Lanka, le Sénégal et le Rwanda, afin que ceux-ci soient mieux préparés à assurer la sécurité alimentaire et à s’adapter au changement climatique, à la pénurie d’eau et à la concurrence croissante pour les ressources en eau de manière équitable et durable », a poursuivi Younoussa Mballo.

Pour Gouantoueu Robert Guei, Coordonnateur du Bureau Sous-Régional de la FAO pour l’Afrique de l’Ouest et Représentant de la FAO au Sénégal, l’enjeu du projet KnoWat, est de tendre vers une gouvernance durable des ressources foncières et de l’eau dans le contexte de la sécurité alimentaire nationale.


Il a souligné que les questions de la gouvernance de l’eau font parties des activités prioritaires de la FAO dans ses efforts globaux de lutte contre la faim et la pauvreté. « Ces questions sont aussi évidemment au cœur des préoccupations de toutes les institutions représentées ici et nous travaillons ensemble dans ce domaine avec la plupart d’entre vous depuis plusieurs années », a indiqué le représentant-résident de la FAO.

Dans sa mise en œuvre, le projet KnoWat va explorer une approche intégrée de l’évaluation des ressources en eau qui prenne en compte les aspects biophysiques, politiques, juridiques et socio-économiques des usages de l’eau avec des méthodes spécifiques. Il aura recours à des méthodes bien en place (telles que la comptabilité de l’eau et les diagnostics de la situation hydrique) et développera de nouvelles méthodes.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut