International › APA

Validation de la stratégie de modernisation de la chaîne criminalistique en Côte d’Ivoire

Pas d'image

La stratégie de modernisation de la chaîne criminalistique en Côte d’Ivoire a été validée, mardi, à Abidjan à l’issue d’un atelier qui a réuni les structures et institutions nationales impliquées dans cette thématique ainsi que les partenaires au développement dont le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD).Cette stratégie validée par les différents acteurs est traduite en axes stratégiques qui seront déclinés en stratégie nationale débouchant sur un programme national à mettre en œuvre pour un coût de plus de 5 milliards de FCFA à mobiliser au cours d’une table ronde des bailleurs de fonds.  

Dans son adresse aux participants, le directeur pays du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), Luc Grégoire s’est félicité des «réels progrès réalisés par la Côte d’Ivoire» en matière de Réforme de son secteur de sécurité (RSS).

La modernisation de la chaîne criminalistique en Côte d’Ivoire implique la police, la gendarmerie, les médecins et les magistrats. « C’est une chaîne qui restera un modèle pour la sous-région », a relevé le haut fonctionnaire onusien.

Le Secrétaire général adjoint du Conseil national de la sécurité (CNS), Christian Ago a souligné dans le même élan l’intérêt que ce Conseil porte à cette problématique. Selon lui, le CNS se réjouit des résultats obtenus «au regard de l’impact social que va produire la mise en place de cette stratégie».


Prenant à son tour la parole, le Coordonnateur national du renseignement, le Préfet Vassiriki Traoré a fait observer qu’aujourd’hui la question de la défense et de la sécurité n’est plus un domaine qui est réservé », c’est pourquoi, a-t-il ajouté, «nous cherchons à décloisonner la perception du renseignement » auprès de la population, invitée à coopérer avec les structures compétentes en la matière. Pour lui, la mise en œuvre de cette stratégie aidera à avancer pendant les enquêtes et après les enquêtes.

Le Directeur général adjoint de la police nationale, Adama Ouattara, chargé de la police scientifique se félicitant également que son institution soit l’un des bénéficiaires des résultats de ce programme, a qualifié d’inédit la RSS en Côte d’Ivoire qui prend en compte tous les aspects de la sécurité.  

La réforme du secteur de la sécurité en Côte d’Ivoire est une stratégie interministérielle globale en vue de transformer tous les acteurs et les institutions en charge de la sécurité, en redéfinissant leurs rôles, leurs responsabilités, leurs actions et leur place dans le pays afin qu’ils agissent dans un cadre respectant les normes démocratiques et les principes de bonne gouvernance. Elle définit la sécurité comme un bien collectif dont la gestion est de la responsabilité de tous.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut