Politique › Actualité

Découverte des ressources naturelles : plusieurs experts échangent sur la réduction des risques

Ils étaient 26 participants, des Académiques, économistes, experts, activistes et juristes, a échanger, ce samedi, et sortir avec des recommandations de réformes structurelles et institutionnelles sur les ressources naturelles au Sénégal. Le panel a été organisé par Libre Afrique Sénégal qui est un programme éducatif affilié à la fondation américaine ATLAS à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar.

Selon le président de Libre Afrique Sénégal, il s’agit d’éveiller les consciences aux décisions de nos politiques. « C’est un atelier technique interactif et de réflexions avec des experts pour débattre et sortir avec des recommandations de réformes structurelles et institutionnelles afin de ne pas tomber dans le même piège que les autres pays africains riches en ressources naturelles », précise Magueye Sow.

Poursuivant ses propos, M.Sow d’ajouter : « L’objectif est d’éveiller les consciences sur les coulisses, les motivations sous-jacentes aux décisions de nos politiques à travers des séminaires résidentiels chaque été dans plusieurs pays africains, afin de réunir des chercheurs, étudiants, activistes, entrepreneurs et journalistes pour qu’ils viennent se former aux idées de la liberté et nouer des contacts susceptibles de déboucher sur de projets panafricains ».

Cet atelier a permis aux participants de faire des propositions sophistiquées et orientées vers une perspective de liberté pour éclairer l’opinion publique sur les tenants et les aboutissants des différents événements de l’actualité politique, économique et sociale. Plusieurs résultats ont été retenus au sortir de cet atelier, entre autres l’orientation vers les décideurs du pays, formuler des recommandations concrètes et largement médiatisées pour lancer un débat citoyen, recrutement de nouveaux contributeurs, le réseautage, partenariats et extension des groupes, appropriation rédaction d’articles et ligne éditoriale libérale de Libre Afrique.


Source: PressAfrik.


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut