› Eco et Business

La 3e édition de la CIEA-III se tient au Sénégal

Pas d'image

Cette rencontre de deux jours se tient en présence des chefs d’Etats du Sénégal et du Mali ainsi que plusieurs personnalités européennes et africaines.

La troisième édition de la Conférence internationale sur l’émergence de l’Afrique (CIEA-III) s’est ouverte ce jeudi 17 janvier au centre international de conférences Abdou Diouf (CICAD) de Diamniadio (quarantaine de kilomètres de Dakar) sous le thème “Emergence, Secteur privé et inclusivité”.

Cette rencontre de deux jours se tient en présence des chefs d’Etats du Sénégal et du Mali ainsi que plusieurs personnalités européennes et africaines telles que les Premiers ministres malaisien et ivoirien Mahathir Bin Mohamad et Amadou Gon Coulibaly, le président de la Banque africaine de développement (BAD), Akinwumi Adesina.

Ainsi plus de 500 personnalités, d’institutions internationales de développement, de centres de recherche universitaire, du secteur privé, des organisations de la société civile y prennent part.
L’évènement est organisé par le gouvernement du Sénégal, en collaboration avec le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD).

Selon un document rendu public par le ministère sénégalais de l’Economie et des Finances « le débat sera focalisé sur l’engagement du secteur privé national, dans le cadre d’un dialogue et partenariat public-privé fécond, comme condition nécessaire pour la réussite de la mise en œuvre des plans d’émergence africains ».


La conférence traitera aussi des modalités pour rendre cette émergence plus inclusive et s’assurer qu’elle valorise les opportunités économiques des territoires.

Elle vise également à approfondir le débat sur la robustesse de la croissance et l’inclusivité dans les plans d’émergence en Afrique à travers notamment, un meilleur positionnement du secteur privé soutenu par de solides partenariats avec l’Etat pour favoriser une croissance forte, résiliente, inclusive et qui valorise les potentialités de tous les territoires.

En rappel, les deux premières éditions s’étaient tenues en 2015 et 2017 à Abidjan. Elles avaient été l’occasion pour les dirigeants africains, les experts nationaux et les partenaires techniques et financiers d’analyser les différentes trajectoires d’émergence et d’approfondir les problématiques autour des thématiques retenues.

 



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut