Eco et Business › Finance

Le Mali abritera en 2021 la Masse Commune Uemoa (responsable)

Le Mali a été choisi pour accueillir en 2021 la 22ème réunion annuelle de la Masse Commune UEMOA, a annoncé, jeudi à Dakar, Amadou Samba Kane, Directeur général de la Loterie nationale sénégalaise (Lonase).« Je suis heureux de vous annoncer que la République sœur du Mali a été choisie pour accueillir en 2021 la Masse Commue Uemoa », a notamment dit M. Kane à la clôture de la 21ème réunion annuelle de la Masse Commune UEMOA, ouverte le 6 janvier à Dakar.

Cette rencontre a réuni les sociétés de loteries nationales et de pari mutuel urbain des pays de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (Uemoa).

La Masse Commune est une occasion pour ces pays, de mettre en jeu une masse à partager à travers un QUINTE SPECIAL qui est organisée ce 9 janvier 2020 dans ces différents pays que sont : le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo.

Rendant compte des travaux de la réunion, Mamadou Ameth Wane, Directeur de l’exploitation de la Lonase et président du Comité des experts de la Masse Commune Uemoa 2020 que le pari de la structure est de « permettre à la clientèle du PMU ouest africain d’avoir des cagnottes satisfaisantes ».


« Nous avons passé en revue le règlement du jeu, les résolutions de l’édition précédente (tenue au Niger) et fait l’état des lieux pour finaliser les recommandations de la Masse Commune 2019. Nous avons constaté qu’à chaque fois, ce sont les mêmes recommandations qui reviennent. C’est pourquoi, nous avons jugé nécessaire de créer un comité de suivi qui dans lequel chaque Dg d’une loterie nationale sera représenté par un point focal », a expliqué M. Wane.

Il a souligné que ce comité de suivi des recommandations fera office de Secrétariat pour assister le Dg de la loterie choisie pour accueillir l’année suivante la Masse Commune Uemoa pour une meilleure mise en œuvre des décisions.

« L’autre point, c’est que chaque loterie nationale fait beaucoup d’actions sociales. C’est pourquoi, nous demandons aux Etats membres de le Masse Commune Uemoa d’exonérer, ne serait-ce que le jour de l’évènement, le prélèvement des taxes pour augmenter nos moyens afin de mieux assister les populations et proposer de meilleures cagnottes aux parieurs », a indiqué Mamadou Ameth Wane.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut