Société › Actualité

Sénégal: le chef religieux Cheikh Béthio Thioune est décédé

Chef religieux Cheikh Béthio Thioune (c) Droits réservés

Il a succombé à une maladie, mardi 07 mai en France. Il meurt deux jours après sa condamnation par contumace par le président de la Chambre criminelle du tribunal de grande instance, à dix ans de travaux forcés.

Le chef religieux sénégalais, Cheikh Béthio Thioune est décédé, mardi à Bordeaux (France), des suites d’une maladie.M. Thioune, guide des Thiantacounes, s’était rendu en France en janvier dernier pour des soins médicaux.

Deux jours après le verdict du tribunal dans l’affaire du double meurtre de Médinatoul Salam dans laquelle il était cité. «Nous avons aujourd’hui assisté à une bonne et saine application de la règle de droit. Le droit a été dit et bien dit, puisque les coupables ont été sanctionnés, la partie civile que je représente a joué sa partition et a eu à recevoir des dommages conséquents, parce qu’on a alloué à chaque partie civile la somme de 100 millions de francs Cfa», s’est réjoui Me Khassimou Touré, coordonnateur des avocats des parties civiles au procès des Thiantakounes. Sa sortie arrive au moment où les avis sont mitigés sur le verdict rendu le lundi 06 mai par le tribunal dans l’affaire du guide thiantacônes et quinze de ses disciples.

Cheikh Béthio Thioune, guide religieux des Thiantacounes (branche de la confrérie mouride), a été condamné lundi à 10 ans de travaux forcés par la Chambre criminelle du Tribunal de grande instance de Mbour (88 km de Dakar) pour «complicité de meurtre et non dénonciation de meurtre» Quinze de ses disciples impliqués dans la mort d’Ababacar Diagne et de Bara Sow ont été condamnés à des peines de prison allant de six mois à 15 ans.

Le tribunal a également ordonné le placement sous séquestre de tous ses biens et a accordé 100 millions de francs de dommages et intérêts à chacune des deux parties civiles.


A lire aussi: Double meurtre de de Médinatoul Salam: le Procureur requiert un mandat d’arrêt contre le chef religieux Cheikh Béthio Thioune

La Chambre criminelle a en revanche acquitté Béthio Thioune et cinq de ses co-accusés du chef d’accusation d’association de malfaiteurs. Le tribunal n’a pas retenu la contrainte par corps en raison de son âge (80 ans) et de son état de santé. Trois prévenus ont par ailleurs bénéficié d’un acquittement. Cheikh Béthio n’a pas assisté à son procès pour raisons médicales, selon ses avocats. Il séjourne depuis le 18 janvier à Bordeaux.

Le procès du double meurtre à Médinatoul Salam a été ouvert le 23 avril dernier, soit sept ans après le meurtre d’Ababacar Diagne et de Bara Sow commis le 22 avril 2012.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut