Société › Actualité

Ousseynou Sy : « Non, je ne regrette rien » [incendie du bus en Italie]

Qui est Ousseynou Sy (c) Droits réservés

Le chauffeur italien d’origine sénégalaise qui a tenté d’incendier le bus qu’il conduisait avec 51 personnes à bord, dont des enfants, aurait avoué sa tentative de meurtre et indiqué qu’il le referait si l’occasion venait à se présenter.

Il aurait avoué aux carabiniers, quelques minutes après son arrestation mercredi après la saisie du bus, qu’il ne regrettait pas ses actes. « Je le ferais cent fois plus », aurait admis Ousseynou Sy, le chauffeur de 47 ans incarcéré au département protégé de la prison de San Vittore à Milan.

D’après senego.com, des résultats des premières enquêtes, révèlent que l’acte a été prémédité: les achats du matériel utilisé ce jour-là, quelques jours auparavant, des sangles aux bombes aérosol pour masquer les fenêtres de bus, jusqu’aux bidons d’essence. Ensuite, les armes et les marteaux ont été retirés du bus, peut-être pour empêcher les enfants de les utiliser pour casser les vitres et s’échapper.


A lire aussi : Ousseynou Sy: portrait du «pyromane» du bus en Italie

« Cela faisait longtemps que je m’y préparais, j’ai décidé quand j’ai vu le navire Ionian Sea sur la toile et les actions des politiciens italiens pour obstruer les ONG », aurait dit Sy. C’était un geste qui, selon sa philosophie panafricaine, était impératif « ce que j’ai fait, je le referais cent fois, j’avais tout en tête pendant un moment, je voulais aller à Linate pour prendre un avion, retourner en Afrique et utiliser les enfants comme bouclier», confirme encore ce père de deux filles.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut