Politique › Actualité

Présidentielle 2019 : «Y en a marre» demande aux candidats de faire face au peuple ce jour

Mouvement Y en a marre (c) Droits réservés

L’opération  » Wallou Askan Wi  » lancé par ce groupe, vise à regrouper les prétendants à la magistrature suprême du Sénégal en face du peuple à Douta Seck.

 Entendez « La part du peuple ».  A travers l’opération «Wallou Askan Wi», le mouvement «Y en a marre» appelle les candidats à l’élection de dimanche prochain à faire face au peuple. Rendez-vous est donné  ce Jeudi 21 février à Douta Seck.

Il s’agit d’une scène sur laquelle les populations pourront exposer leurs doléances et besoins respectifs. Les candidats auront alors 1h30, chacun à leur tour pour apporter des réponses aux préoccupations des citoyens qu’ils entendent diriger à l’issue du scrutin du 24 février prochain.

Pour l’heure seul le candidat de la coalition Bennoo Bokk Yaakaar (BBY), Macky Sall n’a pas donné une suite favorable à cette requête. D’après le programme, le candidat Issa Sall devrait ouvrir le bal suivi de Idrissa Seck, Ousmane Sonko et Madické Niang…

Lire aussi : Election présidentielle au Sénégal: la Cnra tranche le débat télévisé des candidats


Le débat télévisé suscité par les internautes qui devaient opposer tous les candidats avait également reçu le refus du candidat sortant. La Cnra a finalement interdit via un communiqué le 19 février, la tenue de ce programme télévisé qui était prévu pour ce jour. On pourrait croire que le mouvement «Yen a marre » essaye de contourner la décision du Cnra.

En rappel, le mouvement « Yen a marre » est considéré au Sénégal comme un faiseur de rois. Il a vu le jour le 18 janvier 2018.

Il a été lancé par un groupe de jeunes rappeurs et journalistes pendant la période d’avant l’élection présidentielle de 2012. Avec pour objectif de contester la crise sociale: coupures intempestives d’électricités, cherté des denrées de premières nécessités etc. Et réclamer le départ du président Abdoulaye Wade. Le 2 avril 2012 ce dernier quitte le pouvoir après sa défaite face à Macky Sall.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut