L’info en continu

    • vendredi 22 octobre
    • Afrique de l’Ouest : la Cédéao condamne le Togo dans deux affaires de torture

      rfi.fr - 15h03

      Les deux arrêts ont été rendus en juillet, ils viennent d’être publiés sur le site de la Cour de justice de la Cédéao. La première victime est une femme battue lors de la répression d’une manifestation d’opposants à Lomé en septembre 2017.

      La deuxième affaire remonte à 1998 et concerne un militaire. Il faut des limites ! Ce qui a été fait à la dame ne peut pas entrer dans le cadre de la gestion pacifique d’une manifestation. La dame s’est retrouvée avec des blessures profondes, qui laissaient voir les éléments osseux. Les détails étaient suffisamment donnés pour que l’administration togolaise, ou le juge togolais, puissent investiguer, mais ils ne l’ont pas fait.

      Alors, dans le cas du soldat, c’est en 1998 qu’il y a eu une rumeur de tentative de coup d’État. À l’époque, on a déclenché une purge contre certaines personnes qu’on considérait comme être proches de l’opposition. Ce militaire, malheureusement, va voir sa maison brûlée, le monsieur va être lui-même renversé deux fois de suite de sa moto.

      Ensuite, d’autres soldats qu’il a nommément désignés, l’ont poursuivi, l’ont arrêté, l’ont frappé jusqu’à ce qu’il perde conscience. On ne peut pas continuer comme ça à chaque fois à molester des gens, en espérant que, quand la Cour va condamner, on va payer et ce serait fini.

    • lundi 18 octobre
    • Ouagadougou : le Sénégal prend part au Fespaco

      journaldusenegal.com et CESA - 16h29

      Initialement prévue du 27 février au 6 mars, l’édition 2021 du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco) a été repoussée pour se tenir du 16 au 23 octobre, en raison de la pandémie de coronavirus dont une deuxième vague frappait le pays. Des films événements, des innovations et des personnalités venus de tous les horizons géographiques et artistiques… Le programme de la 27e édition du Fespaco promet beaucoup !

      Cette nouvelle édition du Fespaco aura pour thème « Cinémas d’Afrique et de la diaspora : nouveaux regards, nouveaux défis », et pour pays invité, le Sénégal. Malgré le contexte sécuritaire et sanitaire, le comité d’organisation entend réussir ce rendez-vous avec le maintien de toutes les activités prévues, comme le très couru marché du cinéma et de la télévision, les rencontres professionnelles, les projections dans les salles ouvertes au grand public.

      Cette édition est un « défi pour montrer, malgré la situation sanitaire, que le continent continue à créer, à rêver, à pouvoir résister à tous les maux qui minent nos sociétés », a affirmé le nouveau délégué général du Fespaco, Alex Moussa Sawadogo, choisi en octobre 2020 par les autorités du pays.

      Cette édition promet également des innovations avec une nouvelle section intitulée Burkina « pour montrer la dynamique de l’industrie cinématographique de notre pays », une section Perspective « pour la génération montante », et même une section pour enfants, Sukabe. L’objectif est de devenir un hub où se retrouvent toutes les créations artistiques du continent africain et, au-delà, attirer d’autres plateformes internationales.

    • jeudi 14 octobre
    • La Centrafrique reconnaît des exactions de paramilitaires russes

      rfi.fr - 09h52

      En Centrafrique, la Commission d’enquête spéciale mise en place en mai suite aux nombreux rapports documentant des exactions commises par les rebelles, l’armée et les paramilitaires russes vient de rendre ses conclusions. Dans un rapport de synthèse de quelques pages, les enquêteurs imputent la majorité des exactions aux rebelles, mais reconnaissent aussi, et c’est une première, la responsabilité de soldats Faca ainsi que des paramilitaires russes qui combattent à leurs côtés.

    • Congo-Brazzaville: le général Mokoko de nouveau de prison

      rfi.fr - 09h48

      Au Congo-Brazza, le général Jean-Marie Michel Mokoko a réintégré hier, vendredi 1er octobre, la maison d’arrêt. Après avoir été transféré à l’été 2020 en Turquie pour y recevoir des soins médicaux, il avait été interné à l’hôpital militaire depuis août 2020 pour poursuivre ces soins. Son retour en prison est une surprise pour son avocat, Maître Yvon Eric Ibouango joint par Nadia Ben Mahfoudh.

    • USA-Kenya : Uhuru Kenyatta premier président africain à rendre visite à Joe Biden

      journaldusenegal.com - 08h18

      Uhuru Kenyatta est le premier président africain à être reçu par le président des États Unis d’Amérique Joe Biden. Le chef d’État kenyan va s’entretenir aujourd’hui à la Maison blanche avec son homologue américain. Les deux hommes évoqueront le changement climatique la défense de la démocratie ou encore le commerce international. Ils devront également aborder le sujet des frontières maritimes avec la Somalie, un différend qui dure depuis plusieurs années et qui s’est soldé mardi dernier par une décision de la CIJ donnant raison à la Somalie.

    • Télé-Tchad : Souleyman Djabo suspendu de ses fonctions

      journaldusenegal.com - 08h17

      Le directeur de l’information de la télévision nationale tchadienne a été suspendu de ses fonction hier. L’office national des médias de l’audiovisuel invoque comme motif « manquement professionnel grave ». Cependant, certaines sources pensent que cette suspension est liée à la diffusion au journal local du 09 octobre d’un reportage sur l’opposition, le parti socialiste Yaya Dillo.  Le ministre de la Communication Abderaman Koulamallah justifie la suspension par la diffusion d’un reportage portant sur un procès en cours. Un sujet que Souleymùan Djabo n’aurait pas fait validé par le directeur de la télé Tchad comme le veut la procédure interne.

    • mercredi 13 octobre
    • Centrafrique-CPI : début des audiences de confirmation de charge contre Mahamat Saïd Abdel Kani

      journaldusenegal.com - 16h27

      Mahamat Saïd Abdel Kani va-t-il devenir le premier Seleca à être jugé à la Haye ? c’est ce sur quoi planche la Cour Pénale Internationale cette semaine. Des audiences de confirmation de charges ont démarré mardi le 12 octobre. Au total 14 chefs d’accusation de crimes de guerre et crimes contre l’humanité sur lesquels la justice doit se prononcer. Des crimes que le principal intéressé aurait commis à Bangui entre avril et novembre 2013 pendant, alors qu’il dirigeait plusieurs organismes de sécurité importants.

    • Désaccord Kenya-Somalie, la CIJ donne raison à la Somalie

      journaldusenegal.com - 16h27

      La justice internationale tranche un différend qui dure depuis 2014. Hier la CIJ a donné raison à la Somalie dans le désaccord qui l’oppose au Kenya concernant la majeure partie d’une zone maritime contestée. Cette région qui s’étend sur plus de 100 mille Km2 est revendiquée par la Somalie. Mais elle est actuellement exploitée par le Kenya. La zone pourrait être riche en hydrocarbures. Elle abrite aussi d’importantes ressources en poissons. Chez les petits pécheurs kenyans de l’archipel de Lamou, la décision de la CIJ suscite à la fois de la colère et de l’inquiétude. Le Kenya a totalement rejeté l’arrêt de la Cour.

    • Tunisie : 18è Sommet de la Francophonie, un nouveau report

      journaldusenegal.com - 11h21

      Alors qu’il devait avoir lieu à Djerba en Tunisie les 20 et 21 novembre prochains, ce rassemblement pourrait finalement être décalé à l’automne 2022. C’est le sens d’une proposition adoptée mardi 12 octobre par les représentants des États membres de l’organisation. Cette proposition doit encore être validée en conférence ministérielle dans le contexte politique actuel marqué par les pouvoirs que s’est arrogé le président Kais Saied et alors que l’organisation du Sommet patine, cette solution apparaît comme la meilleure.

    • Tchad : Barka Michel, Sitack Yombatinan Béni et Félix Marting remis en liberté conditionnelle

      journaldusenegal.com - 11h19

      Les leaders de l’opposition de la coalition Wakit tama remis en liberté mais à disposition de la justice. Les trois hommes convoqués depuis lundi ont été présentés hier au procureur. Pour l’instant ils ont été relâchés et remis à leurs avocats. Mais l’affaire n’est pas terminée pour autant. La justice souhaite entendre deux avocats concernés par la procédure mais qui doivent bénéficier d’un processus spécial. Pour entendre ces deux avocats, la justice doit obtenir l’accord de l’Ordre national des avocats.

    • mercredi 06 octobre
    • Cameroun : le Premier ministre Joseph Dion Ngute attaqué à Bamenda

      journaldusenegal.com - 09h35

      Les séparatistes anglophones ont attaqué hier la délégation conduite par la Premier ministre Joseph Dion Ngute à Bamenda. C’était lors d’une cérémonie d’accueil du chef du gouvernement dans la région du Nord-Ouest Cameroun en proie à la crise socio-politique et sécuritaire depuis 2016. Joseph Dion Ngute est allé sur la terrain en compagnie d’une délégation pour évaluer la mise en œuvre des résolutions du Grand dialogue national. Pendant qu’il tenait un discours au centre-ville de Bamenda, les séparatistes ont ouvert le feu. C’est sur protection de sa garde rapprochée que le Premier ministre a été conduit dans son véhicule.

    • mardi 05 octobre
    • Forbes : Trump ne compte plus parmi les 400 les plus riches

      Journal du Sénégal - 16h30

      L’ex-président des Etats Unis d’Amérique avait perdu 1 milliard de dollars, soit plus tiers de sa richesse pendant sa présidence. Par conséquent, l’homme d’affaire sort de la liste des 400 hommes les plus riches des Etas Unis. Son nom ne figure pas sur la liste que Forbes a publié ce mardi. Bien qu’il continue d’être milliardaire, l’ancien président américain Donald Trump ne fait plus partie de la liste de Forbes pour la première fois depuis 25 ans. Dans la liste de Forbes de 2020, Trump était à la 339e place, contre 275e en 2019.

    • lundi 04 octobre
    • Covid-19-Afrique : 15 pays sur 54 ont vacciné au moins 10% de leur population

      journaldusenegal.com et CESA - 14h55

      Quinze des 54 pays africains ont entièrement vacciné au moins 10% de leur population contre le Covid-19, tandis que la moitié des pays du continent n’en a vacciné que 2% ou moins, a annoncé jeudi le bureau de l’Organisation mondiale de la santé pour l’Afrique.

      L’objectif des 10% de vaccinés avant le 30 septembre avait été fixé en mai par l’Assemblée mondiale de la Santé, rappelle l’OMS. « Près de 90% des pays à revenu élevé ont déjà atteint cet objectif », ajoute-t-elle. En Afrique, neuf pays, dont l’Afrique du Sud, le Maroc et la Tunisie, avaient atteint l’objectif début septembre, et six autres ont accéléré le mouvement pour l’atteindre en fin de mois grâce à une augmentation des livraisons de vaccins, selon le bureau régional de l’OMS.

      Parmi les champions de la vaccination sur le continent, les Seychelles et l’Ile Maurice ont complètement vacciné plus de 60% de leurs habitants, le Maroc 48%, la Tunisie, les Comores et le Cap-Vert plus de 20%. « Les données les plus récentes montrent des progrès limités, et beaucoup reste à faire pour atteindre le nouvel objectif fixé par l’OMS, à savoir vacciner complètement 40% de la population avant la fin de cette année », a commenté lors d’un point de presse hebdomadaire le Dr Richard Mihigo, coordonnateur du programme Vaccination et développement des vaccins au bureau de l’OMS pour l’Afrique.

    • Les « Pandora papers » révèlent l’évasion fiscale de plusieurs chefs d’Etat et de gouvernement

      journaldusenegal.com et RFI - 14h41

      Plusieurs dirigeants, dont le Premier ministre tchèque, le roi de Jordanie ou les présidents du Kenya et d’Équateur, ont dissimulé des avoirs dans des sociétés offshore, notamment à des fins d’évasion fiscale, selon une enquête publiée dimanche 3 octobre par le Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ). … Dans la plupart des pays, ces faits ne sont pas susceptibles de poursuites. Mais dans le cas des dirigeants, l’ICIJ met en parallèle le discours anti-corruption tenu par certains d’entre eux avec leurs placements dans des paradis fiscaux.

      C’est le cas du président kényan. Client 13 173, c’est par ce code que les employés de l’Union bancaire privée, une banque suisse, appelle Uhuru Kenyatta. D’après les documents épluchés par les journalistes de l’ICIJ, en juillet 2003, un avocat de cet établissement, Othmane Naïm, demande à un cabinet d’avocats au Panama, Alcogal, de créer une fondation dans ce paradis fiscal. La loi panaméenne, protège l’identité du fondateur, qui reste le secret du cabinet d’avocats qui les représente. En outre, les actifs de ces fondations peuvent être transmis, sans impôts sur la succession.

      Ainsi naît Varies Foundation, dont les bénéficiaires sont Uhuru Kenyatta et sa mère. L’enquête de l’ICIJ révèle aussi que la famille Kenyatta dispose d’une trentaine de millions de dollars, investis dans deux sociétés écran domiciliées au Panama et cinq dans les Îles Vierges britanniques. Et puis il y a cet appartement dans le quartier de Westminster à Londres, évalué à un million de dollars.

    • Algérie : Avions militaires français interdits de survoler le territoire algérien

      journaldusenegal.com et France 24 - 14h31

      De nouvelles turbulences dans le ciel déjà orageux des relations entre Alger et Paris. L’Algérie a interdit le survol de son territoire aux avions militaires français, qui empruntent d’habitude son espace aérien pour rejoindre ou quitter la bande sahélo-saharienne, où sont déployées les troupes de l’opération antijihadiste Barkhane, a indiqué, dimanche 3 octobre, un porte-parole de l’état-major français.

      Cette décision intervient dans un contexte de tensions entre Paris et Alger, qui a annoncé, samedi, le « rappel immédiat pour consultation » de son ambassadeur à Paris, exprimant son « rejet catégorique » de déclarations attribuées au président français, Emmanuel Macron, évoquant notamment « un système politico-militaire » au pouvoir à Alger. « Ce matin, en déposant les plans de vol de deux avions, nous avons appris que les Algériens fermaient le survol de leur territoire aux avions militaires français », a déclaré à l’AFP le colonel Pascal Ianni, confirmant des informations révélées par le quotidien Le Figaro.

      L’état-major n’a reçu aucune notification officielle de cette décision, a-t-il précisé. « Cela perturbe très légèrement le flux de soutien, les avions doivent adapter leur plan de vol, mais cela n’affecte ni les opérations ni les missions de renseignement » menées par la France au Sahel, a commenté le colonel Ianni, en assurant que l’état-major français n’avait « pas d’inquiétude à ce stade ».

    • Éthiopie : Abiy Ahmed, Premier ministre pour les 5 prochaines années

      journaldusenegal.com - 13h29

      Le nouveau Premier éthiopien Abiy Ahmed Ali a prêté serment ce lundi matin à Addis Abeba.  Cet acte marque son investiture pour un second mandat de cinq ans. Une investiture qui intervient dans un contexte particulier. A la suite des élections du 21 juin dernier, à l’issue desquelles sa formation politique, le Parti de la prospérité, est sorti largement vainqueur, Abiy Ahmed a été reconduit à son poste de Premier ministre. Il a prêté serment ce matin devant la présidente de la Cour suprême Meaza Ashenafi. « Moi, Abiy Ahmed Ali, aujourd’hui devant la Chambre des représentants du peuple, j’accepte d’être nommé Premier ministre, tout comme je m’engage à remplir avec devoir et avec fidélité envers la Constitution la responsabilité qui m’est donnée par le peuple », a-t-il déclaré.

    • vendredi 01 octobre
    • Ouganda : l’opposition boycotte les séances parlementaires

      africanews.com - 12h17

      Les députés ougandais de l’opposition ont annoncé mercredi boycotter les sessions parlementaires jusqu’à la libération de deux de leurs collègues, arrêtés début septembre en lien avec une vague de meurtres à la machette commis par des gangs criminels.

      La police ougandaise accuse les députés Muhammad Ssegirinya et Allan Ssewanyana d’avoir orchestré cette vague de meurtres, au cours de laquelle, en deux mois, 39 personnes, principalement des villageois âgés, ont été assassinés chez elles, de nuit, dans la région de Masaka, à une centaine de km au sud-ouest de Kampala.

      Les deux députés ont été inculpés de meurtre, terrorisme, soutien et aide au terrorisme et tentative de meurtre. Leur avocat dénonce « une persécution politique ». Tous deux appartiennent à la Plateforme d’Unité nationale (NUP), parti d’opposition du très populaire chanteur et député Bobi Wine, principal adversaire du président Yoweri Museveni, lors de la présidentielle de janvier qui a vu la réélection du chef de l’Etat, au pouvoir depuis 1986, pour un 6e mandat.

    • Centre du Nigeria : 13 morts dans l’attaque d’un village

      voaafrique.com - 12h06

      Treize personnes ont été tuées par des hommes armés qui ont attaqué mardi soir un village situé dans le Centre du Nigeria, ont indiqué jeudi à l’AFP les autorités locales. Le Nord-Ouest et le Centre du Nigeria sont depuis plusieurs années le théâtre de violences perpétrées par des groupes armés, appelés localement « bandits », qui attaquent les villages, volent du bétail, pillent et kidnappent contre le versement de rançons.

      Cette année, ces gangs ont pris pour cible des écoles et des universités, enlevant plus de 1.400 élèves, selon l’Unicef. « Mardi soir, des bandits, venus de Kaduna ou d’autres Etats voisins, ont encerclé le village de Kachiwe dans le district de Munya et lancé une attaque », a affirmé le responsable de l’information de l’Etat du Niger, Muhammad Idris. Cet Etat, qui porte le même nom que le pays sahélien, est situé dans le Centre du Nigeria.

    • Guinée : le chef de la junte prête serment ce vendredi comme chef de l’État

      voaafrique.com - 11h57

      Le chef de la junte au pouvoir en Guinée, le colonel Mamady Doumbouya, prêtera serment comme président de transition vendredi, a annoncé un communiqué lu mercredi soir à la télévision nationale.

      Mamady Doumbouya, commandant des forces spéciales qui ont renversé le président Alpha Condé le 5 septembre, sera investi lors d’une cérémonie prévue à 12 heures (locales et GMT) au palais Mohammed-V à Conakry. Il prendra formellement ses fonctions pour une durée indéterminée avant un retour des civils à la tête de ce pays troublé d’Afrique de l’Ouest, pauvre malgré ses importantes ressources minières et hydrologiques.

      Le colonel et le comité militaire institué après le putsch pour diriger le pays ont affirmé leur volonté d’organiser des élections libres et démocratiques à l’issue d’une transition dont ils n’ont pas précisé la durée, malgré les pressions de la Communauté des Etats ouest-africains (Cédéao). Celle-ci, inquiète de l’instabilité dans la région et d’un effet de contagion après deux coups d’Etat en un an au Mali, a réclamé la tenue d’élections présidentielle et législatives dans les six mois et a infligé des sanctions individuelles aux membres de la junte. AFP

    • France : un an de prison ferme pour Nicolas Sarkozy

      journaldusenegal.com - 11h25

      L’ex-président de la République de France a écope d’un an de prison ferme. Le tribunal correctionnel de Paris a condamné jeudi 30 septembre Nicolas Sarkozy. L’ancien chef de l’Etat est condamné pour financement illégal de la campagne électorale de 2012 dans le cadre de l’affaire Bygmalion. Le tribunal a précisé que la peine de l’homme politique français sera directement aménagée. Seulement, l’avocat de Nicolas Sarkozy a annoncé qu’il allait faire. Les 13 coprévenus du condamné ont également écopé des peines. Celles-ci vont de deux ans à trois ans et demi de prison, dont une partie avec sursis.

    • Mali : Macron critique Goïta et Maïga

      Lanoouvelletribune.info - 09h00

      L’actualité africaine a été marquée ces derniers temps par les propos du Premier ministre malien Choguel Maïga sur la présence de la France au Mali. A la tribune des Nations Unies, il avait qualifié la reconfiguration de la force Barkhane d’« abandon en plein vol » par Paris. Selon lui, cela obligeait le pays à explorer d’autres moyens pour assurer la sécurité de ses populations.

      Plusieurs jours après les déclarations de Choguel Maïga, le président français Emmanuel Macron a réagi en critiquant le gouvernement malien. Lors d’un entretien accordé au média français RFI, ce jeudi 30 septembre 2021, le locataire de l’Elysée a d’abord fait part de son indignation concernant les propos du Premier ministre. « Ces propos sont inacceptables (…) Alors qu’hier a été rendu l’hommage national à Maxime Blasco (tué au combat au Mali), c’est inadmissible. C’est une honte et ça déshonore ce qui n’est même pas un gouvernement » issu de « deux coups d’État ». Notons qu’Emmanuel Macron n’est pas la première personnalité politique française à critiquer les propos de Choguel Maïga à l’Assemblée générale des Nations Unies.

    • mercredi 29 septembre
    • USA : Donald Trump perd une bataille judiciaire

      journaldusenegal.com - 14h31

      Trump est de nouveau à la une des médias aux États Unis. Il vient d’essuyer un revers judiciaire. C’est une bataille contre une de ses anciennes assistantes à la Maison Blanche que l’ex-président Donald Trump a perdue. La nouvelle fait le tour des médias. Manigault Newman avait écrit un livre dans lequel elle a fait des révélations fracassantes sur son service dans son administration. La sortie de ce livre a eu l’effet d’une bombe pour les proches de l’ex-Président. L’équipe avait estimé que l’ex-officielle avait violé l’accord de non-divulgation qu’elle avait signé lors de la campagne de 2016. Après l’annonce de la nouvelle, Trump ne s’est pas prononcé sur l’affaire mais s’en est pris directement à l’ex-assistante.

    • mercredi 05 mai
    • Contrats d’armements au Mali : 669 millions de pots-de-vin sous IBK pistés à Dakar

      - 08h21

      L’affaire de l’acquisition de matériel militaire surfacturé au Mali sous IBK viennent d’être relancées à Dakar.

      Selon Libération, 669,269 millions  (issus de pots-de-vin) sont traqués par la Centif qui a découvert des virements effectués par la société sud-africaine Paramount Group.

      L’argent a été viré dans un compte ouvert à Diamond Bank Sénégal par le ressortissant malien Arouna Thiam.

      À la suite d’une information judiciaire, ouvert contre Thiam pour association de malfaiteurs et blanchiment de capitaux, les fonds en question ont été gelés.

      Arouna Thiam, manager et directeur d’Atp sarl, disait être un mandataire pour le développement des affaires de Paramount au Mali.

    • mardi 20 avril
    • Tchad : le président Idriss Déby est décédé

      - 11h16

      Le président tchadien Idriss Déby, est décédé, a annoncé l’armée.

      Il aurait succombé à des blessures reçues alors qu’il commandait l’armée dans des combats contre des rebelles le week-end dernier.

    • mercredi 14 avril
    • Niger : une vingtaine d’écoliers morts dans un incendie à Niamey

      lefigaro.net - 09h23

      Une vingtaine d’écoliers sont morts calcinés dans l’incendie de plusieurs classes en paillote à Niamey, a annoncé mardi 13 avril au soir le commandant des sapeurs pompiers du Niger à la télévision publique.

      «21 classes en paillote ont pris feu. Une vingtaine d’enfants ont été pris dans le piège du feu», a expliqué le commandant Sidi Mohamed.

    • Covid-19 : suspension des vols entre la France et le Brésil

      - 09h14

      Face à l’apparition du variant brésilien de Covid-19, le premier ministre français Jean Castex a annoncé la suspension de tous les vols en provenance du Brésil, le mardi 13 avril.

      Cette annonce intervient après plusieurs interpellations d’élus et de personnel hospitalier, demandant de durcir les règles de circulation entre le Brésil et la France.

    • mardi 13 avril
    • Macky Sall : « le partenariat UE-Sénégal est solide, confiant et durable »

      - 15h33

      Au terme de son entretien avec Charles Michel, Président du Conseil Européen, le président sénégalais Macky Sall a déclaré que Le partenariat UE-Sénégal est solide, confiant et durable.

    • Macky Sall a rencontré le président du Conseil Européen et le PM Belge

      - 15h28

      En visite officielle en Belgique, le Chef de l’Etat sénégalais Macky Sall a rencontré le président du Conseil Européen Charles Michel et le Premier ministre belge Alexander De Croo.

      Arrivé à Bruxelles le 11 avril, il a été accueilli par des membres de la communauté sénégalaise.

    • mardi 30 mars
    • CAN 2022 : Les djurtus de la Guinée-Bissau visent une troisième qualification d’affilée .

      - 08h48

      L’équipe nationale senior de football de la Guinée-Bissau va se battre pour l’emporter mardi sur celle du Congo et se qualifier, pour la troisième fois de suite, à la phase finale de la Coupe d’Afrique des nations (CAN), a déclaré lundi son sélectionneur, Bacirou Candé.

      ‘’Il n’est pas question de rater cette opportunité de se qualifier à la CAN. Nous sommes confiants. Le moral est bon. Ce sera très difficile, mais nous croyons à la qualification’’, a dit Candé.

      Il a tenu un point de presse en prélude au match contre les Diables Rouges du Congo, au Lodge Hotel de Bissau, lieu de regroupement des Djurtus de la Guinée-Bissau.

       

    • vendredi 19 mars
    • La Haute autorité de santé recommande le vaccin AstraZeneca seulement aux plus de 55 ans

      France 24 - 14h40

      La Haute autorité de santé a mis à jour ses recommandations, vendredi, concernant le vaccin AstraZeneca. Elle appelle désormais à le réserver aux personnes âgées de 55 ans et plus.

      La Haute autorité de santé (HAS) a donné son feu vert, vendredi 19 mars, à la reprise « sans délai » de la vaccination avec les doses d’AstraZeneca, suspendue pendant trois jours en raison des craintes suscitées notamment par des cas de formation de caillots sanguins. Dans un nouvel avis, elle recommande cependant de le réserver désormais aux personnes de 55 ans et plus.

Page 1 sur 1712345...10...Dernière page »
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité