Société › Faits divers

Un maître-chanteur de WhatsApp arrêté après avoir fait plus de 30 victimes

C. Fall sera remis, ce matin, entre les mains du procureur de la République. Le maçon envoyait des images à caractère pornographique à des dames et les harcelait. L’une d’elles a cédé à ses pressions et a été violée.

C. Fall est dans de beaux draps. Après avoir diligenté l’affaire de la dame qui se faisait passer pour une personne vivant avec le Vih/sida dans des groupes Facebook, les hommes du commissaire Ibrahima Diouf ont réussi à mettre hors d’état de nuire un autre délinquant des réseaux sociaux. Il s’agit d’un maçon du nom de C. Fall. Selon nos informations, il prenait, au hasard, des numéros de dames et leur envoyait des images à caractère pornographique via WhatsApp. Il l’a fait à une trentaine de femmes dont certaines sont mariées. Elles habitent à Dakar, sa banlieue et dans d’autres régions du pays.

Toutes ces femmes, après avoir reçu lesdites images dans leur téléphone, l’ont menacé de le trainer en justice. Sauf une dame qui est tombée dans son piège. Elle habite la banlieue. Car, après lui avoir envoyé les images obscènes, le sieur Fall a réussi à connaitre son nom. Ce qui lui a permis d’aller sur Facebook et de télécharger des photos de la dame. Les ayant obtenues, il a fait des montages à caractère pornographique présentant la dame dans des postures scandaleuses. Il les a ensuite envoyées à la dame et menacé de toutes les publier sur les réseaux sociaux, si elle ne fait pas ce qu’il lui demande.

La dame, épouse d’un immigré, a eu la peur de sa vie, en voyant les images. En voulant sauver son mariage et pour ne pas être la risée de sa famille, elle lui a proposé de l’argent pour qu’il arrête son chantage. Mais le délinquant avait d’autres projets. Il lui a proposé, en contrepartie, une partie de jambes en l’air. Ne pensant pas avoir d’autres alternatives, la dame a accepté. Un rendez-vous a été fixé chez M. Fall à Thiaroye. Ils ont couché ensemble. L’appétit venant en mangeant, le maçon a voulu en faire une routine.

‘’Viens, on n’a pas de temps à perdre, car tu sais ce qui t’amène ici’’


Déboussolée, la dame s’en est ouverte à un de ses voisins qui se trouve être un homme de tenue. Ce dernier lui enjoint d’aller porter plainte au commissariat de police de Yeumbeul. Ce qu’elle a fait sans réfléchir. Les hommes du commissaire Diouf ont tendu un piège à C. Fall, en sachant qu’il allait recontacter la dame. Ce qu’il n’a pas tardé à faire, en menaçant toujours de poster les images en question. Le rendez-vous fixé, la dame s’est, cette fois-ci, rendu chez son maitre-chanteur accompagnée d’agents de la brigade de recherches dudit commissariat.

Selon nos sources, quand l’épouse de l’immigré a franchi la porte de la chambre, le bonhomme était tout nu. ‘’Viens vite à mes côtés, on n’a pas de temps à perdre, car tu sais ce qui t’amène ici’’, lui a-t-il lancé, portant un préservatif. Il n’a pas terminé sa phrase que les policiers qui guettaient ses moindres mouvements se sont jetés sur lui. Il a été conduit dans les locaux du commissariat. L’exploitation de son téléphone a permis aux enquêteurs d’entrer en contact avec les autres victimes qui sont disséminées un peu partout sur le territoire sénégalais. Beaucoup ont confirmé avoir été victimes de ses menaces, à plusieurs reprises. Il y en a qui n’ont pas voulu donner plus d’informations, de peur, dit-on, que l’affaire s’ébruite ou que leur famille en ait écho.

Lors de son audition, le mis en cause a reconnu être l’auteur de l’envoi des images obscènes. Par contre, il a réfuté le viol. Car, selon son point de vue, la dame a consenti aux rapports intimes. Agé de 42 ans, C. Fall sera déféré aujourd’hui dans la matinée au parquet de Pikine, pour les délits de viol et diffusion d’images à caractère pornographique via les réseaux sociaux.


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut