L’info en continu

    • mardi 16 février
    • Campagne de vaccination contre la fièvre jaune du 15 au 24 février

      - 14h55

      Le Ministère de la Santé et de l’Action Sociale lance une nouvelle campagne de vaccination contre la fièvre jaune du 15 au 24 février 2021.

      Pour rappel, le vaccin contre la fièvre jaune a été intégré dans le Programme élargie de vaccination et est administré dès l’âge neuf mois.

      Source : Ministère de la santé et de l’action sociale

    • lundi 15 février
    • Deux établissements scolaires cambriolés à Diourbel

      - 15h27

      Le lycée d’enseignement général de Ndayane et l’institut Notre Dame des Victoires de Diourbel ont été victimes de cambriolage durant le week-end, a appris lundi l’APS auprès des responsables des deux établissements.
      Les cambrioleurs cherchaient manifestement de l’argent parce que le matériel n’a pas été touché, a souligné Seyba Dembélé, proviseur du lycée de Ndayane.

    • Levée de l’immunité parlementaire de Sonko : 9 des 11 membres de la commission ad hoc de l’Assemblée

      - 15h15

      L’Assemblée Nationale procède à la formation de la Commission Ad hoc pour la levée de l’immunité parlementaire d’Ousmane Sonko, impliqué dans une affaire de viols et menace de mort.

      Cette commission ad hoc sera composée de 11 députés. Pour 9 d’entre eux il s’agit de :

      • Dié Mandiaye Ba
      • Mame Bounama Sall
      • Adji Mbergane Kanouté
      • Aymérou Gningue
      • Mously Diakhaté
      • Pape Sagna Mbaye
      • Pape Birane Touré
      • Demba Babel Sow
      • Ndèye Fatou Ndiaye

    • vendredi 12 février
    • Casamance : l’armée dément la mort de militaires dans le nord-sindian.

      - 10h05

      En effet, l’armée sénégalaise a démenti jeudi la mort de sept militaires dans le Nord-Sindian, situé dans le département de Bignona, dans le cadre de ses opérations de sécurisation de la Casamance.
      « C’est le lieu de rappeler que durant les opérations en cours en zone militaire numéro 5 (Ziguinchor), les armées n’ont dénombré qu’un seul blessé », précise un communiqué de la Direction de l’information et des relations publiques des armées.
      Par ailleurs, la DIRPA rejette les fausses allégations postées sur un site de propagande et partagées sur les réseaux sociaux. Ce site fait état de sept militaires sénégalais tués dans une embuscade au Nord-Sindian.
      En outre, cet incident est survenu le 3 février 2021, lors de l’attaque de la position adverse de Badiong. Un militaire du troisième bataillon d’infanterie a reçu un éclat qui lui a causé une légère blessure au bras.

    • Audience avec Serigne Mountakha : Le marabout de Sonko dénonce un complot, Macky se dédouane

      - 09h40

      Le Khalife général des Mourides a reçu en audience Serigne Cheikh Abdou Mbacké, le marabout de Ousmane Sonko.

      Ce dernier a exposé à Serigne Mountakha le dossier Ousmane Sonko en lui soulignant qu’il s’agit d’un complot «politique» orchestré contre son «talibé».

      Une audience qui a fait son effet. Car, après cette entrevue, Macky Sall a aussitôt réagi en appelant au téléphone Serigne Mountakha pour se laver à grande eau.

      D’après Le Quotidien, le chef de l’État a fait savoir au marabout qu’il n’est mêlé ni de près ni de loin à cette histoire.

      «C’est une affaire privée qui oppose deux citoyens sénégalais. Vous comprendrez qu’en tant chef de l’État, je ne saurais m’immiscer dans des affaires judiciaires au nom de la séparation des pouvoirs», a confié Macky à Serigne Mountakha.

    • Conseil national pour l’emploi : une structure demande que la « sous-représentativité » des jeunes soit corrigée

      - 08h37

      Le Pôle jeune pour le suivi des politiques d’emploi au Sénégal demande aux pouvoirs publics de veiller « à une forte représentativité des jeunes » au sein du comité technique du Conseil national pour l’emploi et l’insertion des jeunes pour « corriger » la faible présence de cette catégorie de la population au sein d’une structure dédiée à une problématique la concernant principalement.

      « Il demande par conséquent à l’Etat de corriger en veillant à une forte représentativité des jeunes du Sénégal au niveau du comité technique qui aura en charge l’opérationnalisation des orientations et décisions du conseil national », avec en perspective l’ambition de faire à terme de cette institution « un organe pour les jeunes et par les jeunes ».

    • jeudi 11 février
    • Babacar Ndiaye souhaiterait le retour du public au stade

      - 16h26

      Babacar Ndiaye souhaiterait voir de nouveau du public au stade.

      En effet, alors que le championnat national de basketball se déroule à huit clos, Babacar Ndiaye, président de la Fédération sénégalaise de basket-ball, souhaite une autorisation des supporters au Stadium Marius Ndiaye.

      Une autorisation qui dépendra bien sûr, de l’évolution de la pandémie Covid-19 au Sénégal.

    • jeudi 04 février
    • Alerte à un vent fort et une houle dangereuse.

      - 16h09

      L’Agence nationale de l’aviation civile et de la météo a lancé, jeudi, une alerte à vent fort et une houle dangereuse aux larges des côtes sénégalaises.
       
      Dans son bulletin météo spécial, l’ANACIM fait état d’un vent fort et d’une houle dangereuse de secteur Nord à Nord-ouest dépassant respectivement 40km/h et 2.5m sur toute la Côte, à partir du vendredi à 06h au dimanche à 23h.
       
      La hauteur de la houle atteindra 3.0m sur la Grande Côte (axe Dakar Saint- Louis), alerte l’agence.

    • Macky Sall à l’inauguration de l’Univbersité Denis Sassou Nguesso de Brazzaville.

      - 16h05

      En effet, le chef de l’Etat a quitté Dakar ce jeudi à destination du Congo où il a assisté à l’inauguration de l’Université Denis Sassou Nguesso de Brazzaville.
      « A l’invitation de son homologue congolais, (….) le président Macky Sall se rend au Congo ce jeudi 4 février 2021 pour assister, vendredi à la cérémonie d’inauguration de l’Université Denis Sassou Nguesso de Brazzaville », a annoncé la présidence sénégalaise.
      Par ailleurs, le chef de l’Etat doit rentrer ce vendredi au pays.

    • Bientôt la création d’un dispositif d’encadrement des réseaux sociaux.

      - 09h13

      Le chef de l’Etat invite le gouvernemnt à mettre en place « un dispositif de régulation et d’encadrement spécifique aux réseaux sociaux » et à s’occuper de la matérialisation du passage de l’analogique au numérique intégral.
      Macky Sall, présidant la réunion du Conseil des ministres, a demandé au gouvernement de ‘’mettre en place un dispositif de régulation et d’encadrement spécifique aux réseaux sociaux’’.
      Il a également invité les ministres concernés à ‘’accorder une urgence notable à la matérialisation effective (…) du passage du Sénégal de l’analogique au numérique intégral en assurant la redondance du système’’.

    • lundi 01 février
    • Coki : 22 personnes interpellées par la gendarmerie pour non port de masque.

      - 11h33

      Dans le cadre de la lutte contre la propagation de la pandémie de coronavirus dans la commune de Coki (département de Louga), la gendarmerie de ladite localité a effectué des descentes inopinées dans les grandes artères de la ville.

      Ainsi, elle a procédé à l’interpellation de 22 personnes pour non port de masque. Conduites à l’unité, ces dernières devraient payer une amende forfaitaire de 3000 frs avant d’être libérées.

      Ces opérations de contrôle vont être menées de façon régulière pour amener les populations à respecter le port du masque, confie le commandant de la brigade de gendarmerie de Coki, S. Diallo.

    • Ministère de la Santé : Un comptable détourne 74 millions.

      - 10h06

      Le comptable de la première phase du Projet de renforcement du système sanitaire du Sénégal piloté par le ministre de la Santé a été jugé à la barre du tribunal correctionnel de Dakar.

      O. Diop, pour ne pas le nommer, est poursuivi pour détournement de deniers publics portant sur 74 millions Fcfa. Les fonds détournés étaient destinés à l’Ipres et à la Direction générale des Impôts et Domaines. Son modus operandi ? D’après un media, il falsifiait les chèques et les faisait endosser par un chauffeur et récupérait l’argent.

      Pour les fonds destinés à l’Ipres, le comptable modifiait les chèques en y ajoutant un A et l’argent était versé dans les comptes de deux sociétés fictives. Le parquet a requis contre lui 2 ans dont 1 an ferme. Il sera édifié sur son sort le 10 février prochain.

    • CHAN 2020 : MALI-GUINÉE ET CAMEROUN-MAROC EN DEMI-FINALES, MERCREDI

      - 08h41

      Les demi-finales du Championnat d’Afrique des nations 2020 auront lieu mercredi et opposeront d’une part le Mali à la Guinée dans un derby ouest-africain et d’autre part le pays organisateur, le Cameroun au Maroc, tenant du titre.

      Samedi, les deux équipes du Mali et du Cameroun s’étaient qualifiées respectivement aux dépens du Congo aux tirs au but (5-4) et contre la RD Congo 2-1.

      A la fin du temps réglementaire et des prolongations, les
      deux équipes malienne et congolaise étaient à égalité 0-0.

      Ce dimanche, le Maroc, champion en titre, n’a pas mis beaucoup de temps pour se défaire de la Zambie 3-1 contrairement à la Guinée qui a puisé dans ses ressources pour sortir une vaillante équipe du Rwanda 1-0.

    • jeudi 28 janvier
    • Sept morts et 25 blessés dans un accident de la route entre Kaolack et kaffrine.

      - 11h16

      Terrible accident de la route.
      Sept personnes ont trouvé la mort et 25 ont été blessées , ce jeudi dans une collision entre deux véhicules de transport en commun à hauteur de Daga Diakhaté, un village de la commune de Ngathie Naoudé, a-t-on appris de source sécuritaire.

      Le drame s’est produit vers huit heures sur la route nationale menant à Kaffrine à partir de Kaolack, a indiqué cette source, précisant que cet accident a fait 7 morts et 18 blessés dont 9 dans un état grave.

      Les corps des victimes ont été déposés à la morgue de l’hôpital régional de Kaolack où les blessés sont également pris en charge, selon la même source.

       

    • Macky Sall met l’accent sur les dispositions de la convention collective nationale du secteur de la presse.

      - 10h19

      Le chef de l’Etat Macky Sall demande au gouvernement de veiller à une application « effective et intégrale des dispositions de la convention collective nationale du secteur de la presse ».

      En effet, Macky Sall, présidant, la réunion hebdomadaire du Conseil des ministres, a demandé au ministre du Travail et du Dialogue social, de veiller à l’application « effective et intégrale des dispositions de la convention collective nationale du secteur de la presse ».

      Selon le communiqué du Conseil des ministres, le président Sall a rappelé, concernant l’application de la convention collective nationale du secteur de la presse, que « la modernisation et la professionnalisation du capital humain du secteur de la presse, restent des priorités dans le cadre de la consolidation des performances des entreprises en exercice et du rayonnement de la démocratie sénégalaise ».

    • Macky Sall veut mettre en place une stratégie de développement de l’industrie pharmaceutique nationale.

      - 09h51

      Le président de la République a appelé mercredi le gouvernement à accélérer la finalisation et l’amorçage de la mise en œuvre de la stratégie de développement de l’industrie pharmaceutique nationale à la lumière des avantages comparatifs du pays.
      Macky Sall a notamment pressé les ministres en charge de l’Economie, de la Santé, de l’Industrie et des Finances, en liaison avec la Pharmacie nationale d’approvisionnement et des acteurs du sous-secteur, d’accélérer la finalisation et l’amorçage de la mise en œuvre de la stratégie de développement de l’industrie pharmaceutique nationale, au regard des avantages comparatif du Sénégal, rapporte le communiqué du Conseil des ministre de ce mercredi.
      Lors de cette rencontre tenue au Plais de la République, le chef de l’Etat a rappelé au gouvernement, l’impératif de consolider une industrie pharmaceutique nationale résiliente, afin de garantir la souveraineté durable du Sénégal sur certains médicaments, produits et équipements de première nécessité.

    • mercredi 27 janvier
    • Le bras de fer entre Moussa Diop et Oumar Boun Khatab Sylla atterrit sur le terrain judicaire.

      - 10h18

      En effet, limogé de son poste, l’ancien Directeur général de la société de transport en commun Dakar Dem Dikk peine à recevoir ses indemnités bloquées par son successeur.

      Me Moussa Diop a donc utilisé la seul voie qui lui restait, c’est à dire la justice. Pour rentrer dans ses fonds, le leader d’AG Jotna a saisi la justice qui a réclamé la saisie des comptes de DDD.

      Et, selon un média, cette saisie sera à hauteur du montant de la créance jusqu’à ce qu’un jugement soit appliqué. Le juge a notifié sa décision aux banques de Dakar Dem Dikk.

    • Le Musée des Civilisations Noires adapte ses horaires à la crise sanitaire.

      - 10h06

      Le Musée des Civilisations Noires annonce, qu’il va réaménager ses horaires de visite.
      « En raison de la situation pandémie et du couvre-feu instauré par les autorités dans la ville de Dakar, le Musée des Civilisations Noires décide de réaménager les horaires de visites afin des adapter au contexte du moment, lit-on dans un communiqué du MCN.
      Par ailleurs, le Musée des Civilisations Noires ouvrira ses portes à 10 heures, les visites guidées se feront de 10 à 16 heures, les visites libres entre 10 heures et 17 heures.
      Selon la même source, le service de la billetterie fermera à 17 heures, soit une heure avant la fermeture du musée.

    • La FIFA valide les quatre candidatures à la présidence de la CAF.

      - 09h53

      La Commission de contrôle de la Fifa a validé ce mardi les dossiers des quatre candidats à la présidence de la Confédération africaine de football.

      Il s’agit des présidents des Fédérations du Sénégal et de la Mauritanie, MM. Augustin Senghor et Ahmed Yahya. Et aussi de l’ancien président de la FIF, Jacques Anouma et du président des Mamelodi Sundowns, le Sud-africain, Patrice Motsepe.

    • mardi 26 janvier
    • Le suspect dans l’affaire du « meurtre de Mouhamed l’américain », décède derrière les barreaux.

      - 10h13

      Baba Kâ alias Amadel, présumé meurtrier du jeune Américain Mouhamed Cissé, est décédé en prison.
      En effet, la victime, emprisonnée à la Mac de Louga, tentait de s’évader. Malheureusement, il a chuté avant de cogner sa tête contre des carreaux. Mal en point, il est hospitalisé à l’infirmerie de la prison. Il sera évacué par la suite aux urgences de l’hôpital Amadou Sakhir Mbaye.
      Pour rappel, après un an de cavale, le présumé meurtrier, Baba Kâ alias Amadel, est arrêté à Linguère avant d’être déféré au parquet de Louga.
      Par ailleurs, le mis en cause serait impliqué dans plusieurs meurtres, dont celui de l’agent des renseignements de la gendarmerie de Ndindy.

    • lundi 25 janvier
    • Augustin Senghor : candidat favori à l’élection du président de la CAF.

      - 11h18

      En effet, Augustin Senghor, le président de la Fédération sénégalaise de football (FSF), a déclaré samedi à Praia être le candidat favori à l’élection du président de la Confédération africaine de football (CAF).
      « Je me donne le temps de la réflexion, souvent je ne me décide pas vite. Mais quand je décide d’y aller, j’y vais à fond, et c’est pourquoi je me présente comme favori de cette élection à travers mes projets et mon expérience », a-t-il soutenu.
      Augustin Senghor s’exprimait lors d’une conférence de presse donnée en marge d’une assemblée générale de la zone A de l’Union des fédérations ouest-africaines (UFOA) de football, dans la capitale du Cap-Vert.

    • Bilan Fonds Covid : Mansour Faye et Matar Bâ n’ont pas encore rendu leur rapport.

      - 10h40

      Le Comité de suivi de  Force Covid-19 peine encore à boucler son rapport.

      En effet, l’ex-ministre du Développement communautaire et de l’équité territoriale, Mansour Faye, tarde à rendre compte de sa gestion des milliards Fcfa destinés à l’achat de vivres pour les populations.

      Ce, dans le cadre du Programme de résilience économique et sociale (PRES), au Comité de suivi dirigé par le Général François Ndiaye.

      Idem pour le ministre des Sports, Matar Bâ. En effet, selon les informations de L’Observateur, sur les 23 ministères visités par l’équipe du général Ndiaye, seuls les départements dirigés par les maires de Saint-Louis et de Fatick n’ont pas encore versé les pièces justificatives.

    • vendredi 22 janvier
    • Accord de Paris : réintégration des Etats Unis.

      - 14h58

      Retour des Etats Unis dans l’accord de paris sur le climat.
      En effet, le directeur de l’Environnement et des Etablissements classés, Baba Dramé, a jugé « très salutaire » la réintégration des Etats Unis, au sein de l’Accord de Paris sur le climat, soulignant qu’ils contribuent à hauteur de 25% des financements dédiés au climat de l’Organisation des nations unies.
      « Le retour des Etats Unis est quelque chose de très salutaire, pour les négociations actuelles sur le climat car, ils constituent la deuxième puissance mondiale en matière d’émission de gaz à effet serre’’ a indiqué, M. Dramé, lors d’un entretien

    • CORONAVIRUS : 9 DÉCÈS ET 300 NOUVELLES CONTAMINATIONS RAPPORTÉS VENDREDI

      - 14h44

      Le ministère de la Santé et de l’Action sociale a comptabilisé trois cent (300) contaminations supplémentaires de Covid-19 et neuf décès liés à la maladie au cours des dernières 24 heures.


      En effet, ces nouvelles infections ont été détectées à partir de tests virologiques réalisés sur un échantillon de 2.270 individus. Cela représente un taux de positivité de 13, 22 %, explique le coordonnateur du SNEIPS.


      Par ailleurs, intervenant au cours du point quotidien sur la situation de l’épidémie, le docteur Ousmane Guèye fait des précisions. Parmi, les nouvelles contaminations, 126 sont des cas contacts suivis par les services sanitaires. Et les 174 autres sont issus de la transmission communautaire.

    • vendredi 08 janvier
    • Couvre-feu: Plusieurs arrestations à Dakar

      - 13h19

      Pas moins de 115 personnes ont été interpellées à Dakar lors des manifestations nocturnes entamées depuis mercredi pour protester contre le couvre-feu.

      Selon L’Observateur, elles sont poursuivies pour trouble à l’ordre public, actes de vandalisme, participation à une manifestation interdite et destruction de biens publics.

    • lundi 14 décembre
    • Le Sénégal se projette en 2021 avec un taux de croissance de 5,2%

      - 15h30

      Le Sénégal projette pour 2021, une croissance de 5,2%, a indiqué samedi dernier, le ministre des Finances et du Budget.

      « Cette année, malgré la calamité de la Covid-19, nous ferons au minimum 0,7% de croissance’’, a notamment déclaré Abdoulaye Daouda Diallo. Le gouvernement projette donc pour 2021, un budget de 4589,2 milliards, un déficit ramené à 5% et un taux de croissance attendu de 5,2%, a déclaré le ministre.

    • Le maire Amadou Becaye Diop n’est plus

      - 15h21

      Le maire de la commune de Ross-Béthio, Amadou Bécaye Diop, est décédé dimanche matin des suites d’une maladie.
      La cérémonie de levée du corps est prévue lundi à partir de 9 heures à l’hôpital Idrissa Pouye ex CTO, à Dakar, suivie de l’enterrement a partir de 17 heurs à Ross-Béthio, a appris l’APS de ses proches.

    • 17 affaires inscrites au rôle de la Chambre criminelle de Kaolack à partir de lundi

      - 12h08

      Dix-sept (17) affaires dont sept de trafic de chanvre indien sont inscrites au rôle de la Chambre criminelle du Tribunal de grande instance de Kaolack à partir de lundi, annonce un communiqué reçu à l’APS.
      La Chambre criminelle planchera également sur des affaires d’association de malfaiteurs, de meurtre et une affaire d’inhumation sans autorisation.

    • mardi 08 décembre
    • Mamadou Lamine Faye condamné à 2 ans de prison dont un mois ferme

      - 11h55

      Arrêté pour complicité de l’émigration clandestine et mise en danger de la vie d’autrui après que son fils Doudou Faye âgé de 15 ans, ait péri en mer, Mamadou Lamine Faye, a été condamné à 2 ans de prison dont un mois ferme.

       

    • Guy Marius Sagna: « Mieux vaut être trafiquant de faux billets plutôt que patriote dans ce Sénégal »

      - 11h50

      Réagissant à l’interpellation et le placement sous mandat de dépôt de quelques membres de « Noo Lank », Guy Marius Sagna a qualifié ces arrestations d' »arbitraires ».

      « Nos 4 camarades sont poursuivis pour participation à une manifestation interdite et outrage à agent alors qu’ils étaient partis pour déposer une l’être d’information à la préfecture de Dakar. Dans ce Sénégal néocolonial, il vaut mieux être un trafiquant de faux billets, un trafiquant de drogue, un voleur de deniers publics plutôt qu’un résistant, un patriote » s’insurge t-il.

       

Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité